12/06/2006

Merci la Sncb!

Alors, après une journée de dur labeur (si, si, j'ai beaucoup travaillé aujourd'hui), je repars déjà avec des pieds de plomb pour prendre le train. Ben oui, moi, j'ai pas la chance d'avoir un train avec l'air conditionné. Donc, je me mettais en condition : tu vas avoir fort chaud, mais 1h après, tu sortiras de ce sauna, et ce sera fini.

Eh bien, c'était sans compté sur la Sncb. J'arrive à Bxl Nord, salle des pas perdus (et il y en avait beaucoup, aujourd'hui, des pas perdus!), je regarde le panneau d'affichage et là HORREUR, il n'y avait que du rouge, à côté des destinations de trains.
Pour ceux qui ne savent pas, quand on voit du rouge sur le panneau, c'est qu'il y a du retard.

+10 ', +20', +30', ....

Tiens, je vois un train qui s'arrête à ma gare de destination annoncé avec 15' de retard.
Je me dis chouette, je serai rentrée plus tôt. Je file sur le quai, et j'attend........Pas de nouvelles. Je retourne voir sur le panneau : tous les trains avec un retard "à préciser" (j'adore les formules de la Sncb).

Résultat, je suis rentrée 45' en retard.

Alors là, avec la chaleur + l'énervement, je ne vous dit pas. J'étais en nage.

Heureusement j'ai eu une place assise (tout le monde n'a pas eu cette chance).

Vive la Sncb!!!!!

21:55 Écrit par Moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Prenez les transports en commun qui disent nos dirigeants. Moi je veux bien mais pour cela : 1. il faudrait être mieux desservi (là où j'havite un bus par heure et toutes les 2 heures le W-E et les jours fériés) 2. moins de retard dés le moindre changement climatique (il géle 30 minutes de retard pour cause de catétaire, il fait chaud les rails ou les routes fondent) 3. réajuster les prix ( ça me coûte nettement moins cher d'aller avec ma voiture à la ville voisine avec mes filles en voiture qu'en bus et plus rapide aussi) 4. prévoir assez de navettes pour qu'on puisse être assis vu qu'on aura payé pour ça. Avec tout cela déjà de changé peut-être que je laisserais ma teuf au garage.

Écrit par : nat | 13/06/2006

Les commentaires sont fermés.